Thèse soutenue

Interprétation de la nature et interprétation de l'écriture chez spinoza

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maï-Linh Eddi
Direction : Josiane Boulad-AyoubFrancine Markovits Pessel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 10 en cotutelle avec Université du Québec à Montréal

Résumé

FR  |  
EN

Nous avons travaillé sur plusieurs modifications du référentiel de la Nature au XVIIème siècle et nous avons choisi une philosophie qui se prêtait à cette problamatisation, à savoir la philosophie spinozienne. La difficulté majeure résidait dans l'entrecroisement de la diversité des problématiques associées à ce champ sémantique. Un des noeuds conceptuels typique à cet égard, est, la notion de mens chez Spinoza. Nous avons cherché une délinéation des sens respectifs de spiritus, mens, anima, animus, ingenium, qui rende raison en particulier de l'unique occurence du terme spiritus dans l'Ethique, alors qu'il est au centre du Traité Théologico-politique, et de ce que peut signifier chez Spinoza le fait de retenir la qualification de l'homme comme zoon politikon. L'apparence de labilité entre les espèces vivantes qu'induit le désintérêt progressif pour l'anima, est au centre d'une recomposition du champs sémantique de la "nature"à la fois inspirée de la physique et métaphysique cartésiennes, mais en totale divergence avec sa théorie des passions. L'attrait principal de la démarche spinozienne est bien sûr dans l'ouverture d'un espace infini de reflexion sur l'histoire humaine et la politique des cités, dont il y a lieu de sedemander si, en revanche, de son côté Leibniz ne le referme pas en renouant avec la philosophie des formes substantielles. Il est non moins certain que le champ de réflexion pour l'histoire et la politique comme lieu de production des affects humains, induit chez Spinoza une difficulté à définir une essence de l'homme. Si le symbolique n'est plus chez Spinoza que la modalité infinie d'un processus, cela lui réserve une place pour une efficacité politique elle aussi infinie, bien qu'indirecte.