Thèse soutenue

Etude des récepteurs NK et leurs ligands au cours des hémopathies malignes et après greffe des cellules souches hématopoïetiques chez l'homme

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphanie Nguyen Quoc
Direction : Patrice Debré
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie des cellules sanguines
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR  |  
EN

Un effet majeur anti-leucémique (GvL : Graft versus Leukemia) des cellules NK a été rapporté après greffe de cellules souches hématopoiétiques (CSH) haploidentiques chez des patients porteurs de leucémie aiguë myéloide (LAM) avancée (Ruggeri, Science 2002). Le but de notre étude était d'évaluer la reconstitution des cellules NK ainsi que leur effet GvL après greffe de CSH HLA incompatibles. Après greffe haploidentique CD34+ sélectionnée chez des patients greffés pour LAM avancée, les cellules NK avaient des anomalies phénotypiques (augmentation de la population NK CD56bright, diminution de NKpSO, surexpression de CD94/NKG2A) et fonctionnelles évoquant un état d'immaturité prolongé pouvant altérer leur activité GvL. L'interaction entre le récepteur inhibiteur CD94/NKG2A (sur les cellules NK) et son ligand HLA-E (sur les cibles leucémiques) jouait un rôle majeur dans l'inhibition de la lyse des blastes leucémiques par les cellules NK. La production d'IFN-g par la population immature CD56bright augmentait l'expression de HLA-E sur les cibles et favorisait l'interaction avec CD94/NKG2A. La reconstitution NK était meilleure quand le greffon était moins dépiété en cellules T. Cependant, cet effet bénéfique en terme de GvL était contrebalancé par un effet délétère clinique en terme de GvH (Réaction du Greffon contre l'Hôte) T médiée. En revanche, après greffe de sang placentaire, les cellules NK étaient complètement fonctionnelles, en particulier contre les cibles leucémiques, faisant espérer un meilleur effet GvL. Ces anomalies de reconstitution NK post-greffe posent la question de la mise en place d'une tolérance du donneur envers l'hôte dont les mécanismes seront discutés.