Thèse soutenue

Flippase, tension mécanique et mécanosensibilité

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Ezanno
Direction : Philippe F. Devaux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biophysique moléculaire
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR  |  
EN

Membranaires ou solubles, les protéines sont sensibles à leur environnement. La tension mécanique latérale de membrane via les lipides est un paramètre physico-chimique de l’environnement des protéines membranaires. La flippase (une protéine membranaire) peut moduler cette tension en créant une asymétrie de population des lipides entre les deux feuillets d’une membrane. La flippase des érythrocytes (ATPase dépendante du Mg ATP) est, dans cette thèse, utilisée non purifiée : à partir de sa membrane native. Une protéine membranaire mécanosensible change de conformation en fonction de la tension mécanique dans la membrane. Le MscL (Mechano sensitive channel Large conductance) en est un exemple. La flippase reste active dans les systèmes membranaires géants utilisés, malgré une étape de déshydratation partielle de la membrane (étape nécessaire à la formation de liposomes géants). Un ajout de Mg ATP déclenche l’activité flippase qui est détectée par un changement de forme de liposomes. Ensuite, la tension mécanique latérale a été déclenchée dans une membrane qui contient la flippase et aussi le MscL dont le changement de conformation est observé en électrophysiologie. En présence d’activité flippase, le comportement du MscL est modifié : la tension requise d’ouverture semble plus basse.