Thèse soutenue

Le documentaire comme forme symbolique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Coltelloni
Direction : Philippe Dubois
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études cinématographiques et audiovisuelles
Date : Soutenance le 27/11/2009
Etablissement(s) : Paris 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts et médias (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris)
Jury : Président / Présidente : Roger Odin
Examinateurs / Examinatrices : Philippe Dubois, Roger Odin, Jean-Luc Lioult, Geneviève Van Cauwenberge

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

L’étude sur le documentaire a suscité ces dernières années de nombreuses approches : historique, rhétorique, pragmatique, stylistique. Celles-ci posent la question de la réalité dans le film ou dans la photographie, problématique récurrente du documentaire. C’est à nouveau cette interrogation qui sera abordée dans cette recherche. La perspective envisagée a l’ambition de synthétiser toutes ces approches en remontant à l’origine de la photographie, au dix-neuvième siècle, et en faisant valoir sa spécificité d’image. Un parcours photographique est proposé montrant en quoi l’image photographique a pu bouleverser notre rapport à la réalité. Cette ambition synthétique a trouvé son fondement dans un concept original initié par le philosophe allemand Ernst Cassirer : la forme symbolique. Il s’agit d’une logique culturelle qui propose de se placer au cœur de nos réalités et d’analyser les principes qui les gouvernent. Le point d’ancrage d’une telle philosophie repose sur la culture comprise comme une réalité relative. Dans cette perspective, l’image photographique en tant que documentaire est considéré comme un lieu donnant à penser une réalité ? Comment ? Cette recherche nous amène à envisagé trois moments pour l’élaboration de cette forme symbolique particulière : 1) l’invention d’une image-monde que l’image photographique a suscité ; 2) la survivance des réalités contenues et transformées dans cette image-monde ; 3) la création d’un lieu de mémoire par la constitution d’un patrimoine photographique.