Thèse soutenue

Sélection d'inhibiteurs de type aptamère nucléique dirigés contre la protéine humaine Rad51

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Susan Martinez
Direction : Pierre WeigelFabrice Fleury
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biochimie et biologie moléculaire
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers (2008-2021)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Nantes. Faculté des sciences et des techniques

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La protéine Rad51 joue un rôle central dans la réparation des cassures double brin de l'ADN, via la recombinaison homologue. Elle est nécessaire à la survie et à la prolifération cellulaire. Cependant, son activité a un effet négatif sur les traitements anticancéreux : elle est liée à la résistance des cellules cancéreuses aux chimio- et radiothérapies. La diminution de son activité permettrait d'augmenter l'efficacité de ces traitements, et c'est pourquoi elle constitue une cible intéressante pour le développement de nouveaux agents thérapeutiques. Dans cette perspective nous avons sélectionné  des aptamères nucléiques, qui se lient à la protéine Rad51 humaine avec une forte affinité et spécificité. Les analyses ont permis de sélectionner 3 aptamères qu'inhibent efficacement la réaction d'échange de brins de l'ADN, étape clé dans le processus de recombinaison homologue. Deux d'entre eux affectent fortement l'association monomère-monomère et le troisième diminue fortement la liaison de Rad51 à l'ADN. De plus ces aptamères n'ont aucun effet sur EcRecA homologue de Rad51. L'obtention de molécules capables de moduler l'activité de Rad51 permettra de mieux appréhender le rôle de Rad51 dans les différentes étapes de la recombinaison homologue et de concevoir de nouveaux inhibiteurs à fort potentiel thérapeutique.