Stratégies de "renormalisation" dans l'œuvre de Will Self

par Maylis Rospide

Thèse de doctorat en Langues, littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de Jean-Michel Ganteau.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Si beaucoup pensent que la norme est un carcan oppressif, d’autres avancent qu’elle n’est que la promesse d’un changement à venir : être normal, c’est être en mesure de s’adapter à de nouvelles normes. Cette seconde acception du concept s’étend dans l’œuvre selfienne qui oscille entre prescription et prise en compte de variations. Ainsi, le genre devient le représentant idéal de la norme dans le champ de la littérature puisqu’il est un “capaciteur” (il rend possible la lecture en exhibant des règles mais demeure assez souple pour tolérer le décalage). La satire, traduction pratique de la généricité dans le corpus, s’articule sur une large gamme de genres dont ceux en tension et la SF. Cette polygénéricité permet à Will Self de parcourir le champ des possibles pour revenir ensuite à la norme, soit en donnant aux infléchissements le statut de domination, soit en refermant la parenthèse anomique. Le pan normatif de cette relation est aux antipodes des préconisations de la critique contemporaine qui veut que le récit s’ouvre et se déstabilise afin de ne pas entrer dans une relation de violence avec le texte. Ainsi, le postmodernisme et le poststructuralisme dialoguent afin de subvertir la notion même de norme et de la déhiérarchiser. Dans ce contexte anomique, le romancier nouvelliste propose une fiction de l’extrême cohérence qui réinscrit en son sein la téléologie et la certitude du sens face à un monde d’infractions vertigineuses qui mettent en danger le sujet. Ce respect de la figure humaine dans le corpus tient, en fait, d’un repli affolé vers la vision d’un corps fermé et clos. La réinscription de ces organismes discrets suit le mouvement de renormalisation qui veut que Will Self envisage et exhibe des êtres hybrides pour mieux les condamner. Cette attitude à la fois poétique et éthique va à l’encontre des préceptes posthumanistes qui prônent, non pas la cruauté et la fin de l’homme, mais une déconstruction en profondeur des présupposés humanistes qui ne sont que grands récits.

  • Titre traduit

    Strategies of "renormalisation" in Will Self's work


  • Résumé

    Norms are often regarded as a straightjacket, but they can also be considered a promise of changes: a normal organism is an organism which is capable of adapting itself to new norms. The second acceptation of the term invades the whole of Will Self’s oeuvre which flickers between prescription and the acknowledgment of variations. In the field of literary studies, genre seems to embody the concept of norms because it is an enabler (it makes reading possible by putting forth an array of rules, while it also tolerates alterations). Satire is a practical incarnation of genre theory in the corpus we have chosen, and it combines a wide-ranging gamut of literary forms including fantasy and the uncanny, or SF genres (a blanket term which refers to science fiction, alternate history and slipstream fiction). The polygenericity of Will Self’s work allows the author to cover a virtual field of possible departures from the rule, and then to return to the concept of normativity. This can be achieved either by granting variations the dominant status of norms, or by sealing off change in between impervious parentheses. This normative stance goes against the grain of contemporary criticism which usually advocates the subversion of teleology so as to institute an ethical approach to the text. Thus, postmodernism and poststructuralism address one another in order to undermine the very notion of normativity. In a context lacking a hierarchical relation to norms, the writer creates an extremely coherent body of works which etches upon its own surface a strong sense of design and purpose in the face of a world caught up in a whirlwind of dizzying infringements. This endangering of the human figure is dismissed with a panicked sleight of hand when the text portrays hybrids the better to condemn them. This attitude is adverse to the tenets of posthumanism which we regard as a theory that unearths the constructedness of humanism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (710 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 684-702. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-57

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009MON30057
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.