Thèse soutenue

Auto-assemblage par liaisons hydrogène de systèmes π-conjugués : application de la tectonique moléculaire à la réalisation de dispositifs optoélectroniques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Delbosc
Direction : Jean-Pierre Lère-Porte
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie organique, minérale, industrielle
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Montpellier 2

Résumé

FR

Les concepts de la tectonique moléculaire par liaisons hydrogène de molécules π-conjuguées ont été appliqués à la réalisation de dispositifs optoélectroniques tels que les diodes électroluminescentes et les cellules photovoltaïques organiques. Des couches actives d'OLED's ont été élaborées avec succès (Lm = 1200 Cd. M-2) par auto assemblage de tectons tétraédriques constitués d'un coeur saturé C(CH2-OR)4 porteur de quatre segments pi conjugués fonctionnalisés par des motifs d'association diaminotriazine. Une seconde approche innovante a été proposée pour réaliser des diodes. Elle met en oeuvre l'association par liaisons hydrogène d'un fluorophore phénylènevinylène central fonctionnalisé par des fonctions imides terrminales (motifs de reconnaissance ADA de liaisons hydrogène) et de deux tectons volumineux dotés d'une unité de reconnaissance DAD complémentaires. L'utilisation de la tectonique moléculaire pour la réalisation de couches actives de cellules solaires par auto-assemblage par liaisons hydrogène de chromophores de type donneur et accepteur d'électron à été brièvement abordée