Thèse soutenue

Diversité des jardins et stratégies paysannes le long d'un gradient altitudinal en Ethiopie Centrale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Clarisse Guiral
Direction : Bernard Roussel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnobiologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris ; 1995-....)
Jury : Président / Présidente : Georges Métailié
Examinateurs / Examinatrices : Bernard Roussel, Edmond Dounias
Rapporteurs / Rapporteuses : Alain Gascon, Alula Pankhurst

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

C’est en Éthiopie Centrale que nous avons cherché à cerner les réalités plurielles et évolutives du jardin. Le district d’Ankobär a été choisi pour son ancrage historique et sa situation aux bords du Rift, montrant une mosaïque culturelle et des contrastes écologiques forts. Ce travail a pour but de comprendre, à travers le jardin, les relations dynamiques entre les communautés paysannes vivant le long de la pente et leur environnement. Une approche ethnobiologique a été adoptée. Pour saisir l’historicité et la variété des jardins, nous avons éprouvé plusieurs critères définissant classiquement le jardin, par opposition au champ, tels le soin individuel des plantes, la proximité de la maison, l’accès limité. Les jardins en Éthiopie Centrale ne sont réductibles ni à la définition classique des jardins ni aux jardins d’ensète ni à la catégorie amharique gwaro. Les critères de définition du jardin évoluent avec la pente, illustrant les multiples réalités de la catégorie locale jardin.