Thèse soutenue

Expliquer les mécanismes de la persistance institutionnelle : trois essais dans le secteur viti-vinicole

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Grégoire Croidieu
Direction : Philippe Monin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Lyon 3

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse s'inscrit dans le prolongement des travaux de la théorie institutionnelle en sociologie des organisations. J'étudie les mécanismes qui permettent aux institutions de durer et de persister face à des pressions qui les déstabilisent. J'étudie cette question à trois niveaux d'analyse différents. Au niveau d'un classement, un premier essai explore l'institutionnalisation de cette institution à travers trois mécanismes fondés sur l'intérêt, l'identité collective et les croyances des acteurs qui lient lesdits acteurs au maintien de ladite institution. Le contexte est le classement des vins du Médoc de 1855 que j'étudie sur la période 1815-1995. Les résultats indiquent que les trois mécanismes sont à l'œuvre, mais qu'une institutionnalisation durable résulte de l'enracinement de cette institution dans une identité collective, qui influence alors les intérêts et les croyances des acteurs. Au niveau régional, un second essai étudie de manière qualitative les mécanismes identitaires qui facilitent et empêchent, la diffusion d'innovations qui mettent en péril les institutions. A partir de quatre cas dans trois pays, cet essai propose une explication fondée sur l'identité régionale qui influe le jugement d'interprétation des acteurs lors de l'adoption d'une innovation. Ce jugement évalue en premier le caractère approprié de cette innovation, avant d'évaluer son efficacité, expliquant ainsi la faible diffusion d'innovations pourtant réputées efficaces. Au niveau organisationnel, un troisième essai examine de manière qualitative et quantitative les mécanismes et les explications de la résistance à la critique viti-vinicole parmi les producteurs de vin dans la région de Saint-Emilion (1982-2007). Cet essai suggère l'activation de logiques d'action enracinées dans l'histoire proche et éloignée des acteurs pour légitimer cette résistance. L'enracinement dans une histoire éloignée explique une résistance durable en dépit d'un accroissement de la pression exercée. Une explication fondée sur la loyauté des acteurs comme vecteur de continuité et d'obligations morales est proposée