Thèse soutenue

L'improvisation vocale en musicothérapie auprès d’enfants présentant des troubles psychotiques : une voie vers l’harmonisation de l’originaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Darwin Liegl
Direction : Bernard Chouvier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône ; 1993-...)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Édith Lecourt, Anne Brun, Jean-Michel Vives

Résumé

FR  |  
EN

L’auteur centre sa recherche sur la médiation sonore avec des enfants présentant des troubles psychotiques dans le cadre d’une pratique clinique groupale. La production de musique improvisée et l’improvisation vocale sont utilisées en tant que voies d’accès à l’originaire et à l’inconscient afin de favoriser la symbolisation. Complétée par une recherche théorique et des observations cliniques concernant l’émission de la voix archaïque chez nouveaux-nés et bébés, cette élaboration prend appui sur l’analyse du transfert-contre-transfert, la chaîne associative et les référentiels psychanalytiques. L’ensemble des analyses et observations montre que chez l’enfant présentant des troubles psychotiques, la pratique de la médiation sonore en groupe utilisant la technique de l’improvisation vocale, permet la mobilisation et l’harmonisation de séquences traumatiques originaires conduisant à une modification de la relation d’objet et inaugurant une dynamique évolutive accrue.