Thèse soutenue

Optimisation d'un film d'emballage : approche intégrée de la production, formulation et de l'aptitude au contact alimentaire d'un biocomposite

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sylvain Chardron
Direction : Olivier Sire
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'ingénieur
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Lorient
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Santé, information-communication et mathématiques, matière (Brest, Finistère)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université européenne de Bretagne (2007-2016)

Résumé

FR  |  
EN

Le développement des polymères biodégradables est devenu un enjeu prioritaire, tant sur le plan écologique, que sur le plan économique en accédant à une indépendance vis à vis du cours du pétrole. Parmi ces biopolymères, les polyhydroxyalcanoates ou pha, polyesters d’origine bactérienne, sont très prometteurs tant du point de vue de leurs propriétés mécaniques que celui de l’écologie. Malheureusement certains verrous technologiques freinent l’essor de ces polymères. Malgré leurs qualités, les phas disponibles actuellement sur le marché ne peuvent concurrencer les plastiques conventionnels. Il est donc nécessaire de maîtriser les procédés de synthèse bactérienne afin de proposer une gamme de polymère dont les propriétés seront adaptables selon les applications visées. Notre travail constitue une approche de ce que peut être le contrôle des propriétés mécaniques des pha par la maîtrise des procédés de fermentation bactérienne ainsi que la formulation de nanocomposites. Ces deux étapes indépendantes permettent l’amélioration de certaines propriétés, condition sine qua non du développement de ces biopolymères, en particulier pour une utilisation en tant que film alimentaire. Si les performances mécaniques sont indispensables pour de telles applications, les qualités de conservation de l’aliment le sont tout autant. Nous avons donc comparé les performances de conservation, en condition réelle d’emballage et de stockage d’un produit carné. La dernière partie du travail a consisté à étudier les interactions bactéries/mate��riaux. Ce paramètre est essentiel pour la compréhension des mécanismes qui régissent la colonisation des polymères par les microorganismes.