Thèse soutenue

La grâce et la chute dans l'œuvre romanesque de Sylvie Germain

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Serenela Ghițeanu
Direction : Marie-Anne Macé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Lorient

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’oeuvre romanesque de Sylvie Germain est celle d’un écrivain-penseur, fondée sur la tradition judéo-chrétienne. Le Mal et la quête de Dieu sont les deux thèmes privilégiés par cet auteur qui n’écrit pas de romans à thèse mais s’interroge et réfléchit, dans ses œuvres de fiction, sur des questions profondément métaphysiques. Notre approche est thématique, mythocritique et narratologique. Nous avons choisi d’analyser les figures de la « Grâce » et de la « Chute » comme les deux pôles de signification autour desquels tourne l’univers romanesque de Sylvie Germain. La « Grâce » serait synonyme, selon nous, de valeurs chrétiennes - telles la bonté, la générosité, l’amour inconditionnel, le pardon, la patience jusqu’à la foi en Dieu- tandis que la « Chute » signifie déchéance morale de toutes sortes – manque en amour, trahison, abandon jusqu’au meurtre, inceste et folie. Les trois parties de notre ouvrage sont consacrées au roman–épopée, au roman de famille et au roman d’initiation. Sylvie Germain puise dans l’imaginaire de la littérature populaire et revisite des mythes (surtout bibliques), emprunte des structures narratologiques, mais innove en même temps dans le cadre de chacun des types de romans mentionnés. Son œuvre, qui n’est pas encore achevée, propose de cette manière une vision sur la condition humaine qui, à travers la problématique finalement éthique, peut intéresser tout public.