Thèse soutenue

Interactions entre l'environnement et la terre cuite : Rôle de la rugosité de surface : Influence de revêtements avec des propriétés photocatalytiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marielle Fassier
Direction : David Stanley Smith
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Matériaux Céramiques et Traitements de Surface
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Limoges
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences et ingénierie des matériaux, mécanique, énergétique et aéronautique (Poitiers2009-2018)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupe d'Etudes des Matériaux Hétérogènes (....-2017)
autre partenaire : Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques
Jury : Rapporteurs / Rapporteuses : Anne Leriche, Thierry Cardinal

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le développement et la prolifération de micro-organismes sur les toitures de terre cuite peuvent provoquer, outre un aspect inesthétique, des dégradations mécaniques et chimiques du matériau. Pour lutter contre ces micro-organismes, les études actuelles cherchent à conférer aux surfaces de ces produits une propriété autonettoyante par deux techniques. La première consiste à modifier la rugosité de surface en reproduisant la micro et nanostructure présente à la surface d'une feuille de lotus. La microstructure a été reproduite par empreinte tandis que la nanostructure a été conférée par un dépôt organique. Des mesures d'angle de contact ont validé l'effet de la microstructure reproduite sur la mouillabilité du substrat. La seconde approche est basée sur l'élaboration de revêtements photocatalytiques à base d'oxydes semi-conducteurs. La mesure de l'activité photocatalytique a permis de répertorier les paramètres de TiO2 influençant cette propriété et de mettre en avant des oxydes alternatifs comme ZnO ou SnO2. Enfin, les solutions développées ont été testées en présence de micro-organismes vivants afin d'estimer leur capacité à retarder ou à ralentir leur colonisation et leur prolifération.