Etudes des réponses et stratégies ventilatoires en fonction de la modalité d'exercice chez des enfants prépubères sains et des enfants prépubères atteints de mucoviscidose

par Benoît Borel

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Claudine Fabre.

Soutenue en 2009

à Lille 2 .


  • Résumé

    L'étude des courbes débit/volume d'exercice permet d'étudier la réponse ventilatoire d'un sujet et d'apporter des informations sur l'origine et la sévérité des contraintes mécaniques ventilatoires potentiellement observées au cours de l'exercice. Très peu d'études se sont focalisées sur l'effet d'un exercice sur l'adaptation de la réponse ventilatoire chez l'enfant prépubère à l'aide de cette méthodologie. Or, les caractéristiques du système pulmonaire de l'enfant pourraient induire une adaptation de la réponse ventilatoire à l'exercice spécifique chez l'enfant prépubère par rapport à l'adulte. De plus, l'exposition à une pathologie respiratoire chronique telle que la mucoviscidose pourrait accentuer la spécificité de la réponse ventilatoire à l'exercice chez l'enfant prépubère. Le premier objectif de ce travail de thèse a été d'étudier l'adaptation de la réponse ventilatoire lors d'un exercice incrémental chez des enfants sains et des enfants atteints de mucoviscidose. Nos résultats ont confirmé l'existence d'une spécificité de la réponse ventilatoire chez l'enfant prépubère et l'apparition de contraintes mécaniques ventilatoires lors de l'exercice incrémental, la mucoviscidose n'ayant pas d'effets sur l'adaptation de la réponse ventilatoire à ce type d'exercice. Toutefois, l'exercice incrémental n'est pas représentatif du type d'activité physique réalisé quotidiennement par les enfants. Aussi, le second objectif de ce travail était d'analyser l'effet de la modalité d'exercice: continue vs. Intermittente, sur l'adaptation de la réponse ventilatoire. Ceci s'est traduit dans un premier temps par la recherche de correspondances entre les intensités d'exercices continus et intermittents afin de proposer des intensités d'exercices induisant des réponses cardiorespiratoires similaires entre les deux modalités d'exercice. Dans un second temps, nos résultats ont montré l'existence de contraintes mécaniques ventilatoires pour les deux modalités d'exercice, quelque soit l'intensité d'exercice, sans toutefois induire de fatigue des muscles respiratoires. Toutefois, la modalité d'exercice n'aurait aucune influence sur la sévérité de ces contraintes. De plus, comme pour l'exercice incrémental, la présence d'une pathologie respiratoire chronique légère n'influencerait pas l'adaptation de la réponse ventilatoire lors d'exercices continus et intermittents. Les enfants sains ou atteints de mucoviscidose présentent une régulation de la ventilation réalisée de manière prédominante par une augmentation de la fréquence respiratoire.


  • Résumé

    Exercise flow/volume loops allow one to study the ventilatory response of a subject and could bring information on the origin and the severity of mechanical ventilatory constraints potentially observed during exercise. Few studies have focused on the effect of an exercise on the adaptation of ventilatory response in prepubescent children with exercise flow/volume loop methodology. However, the characteristics of the children's pulmonary system could induce a specific adaptation of ventilatory response during exercise in prepubescent children in comparison with the adult. Moreover, the exposition to a chronic respiratory disease like cystic fibrosis could accentuate the specificity of ventilatory response during exercise in prepubescent children. The first aim of this work was to study the adaptation of the ventilatory response during an incremental exercise in healthy children and children with cystic fibrosis. Our results have confirmed the existence of a specific ventilatory response in prepubescent children and the occurrence of mechanical ventilatory constraints during incremental exercise. Cystic fibrosis seems to have no effect on the adaptation of the ventilatory response during incremental exercise. However, incremental exercise was not representative of the physical activity frequently performed by children. The second aim of this work was to determine the effect of the exercise modality: continuous vs. Intermittent, on the adaptation of the ventilatory response. Firstly, a search of correspondences between continuous and intermittent exercise intensities was performed in order to propose exercise intensities which induce similar cardio-respiratory responses between the two exercise modalities. Secondly, our results have shown the existence of mechanical ventilatory constraints for both exercise modalities, whatever the exercise intensity. However, the occurrence of mechanical ventilatory constraints does not induce respiratory muscles fatigue. Moreover, the exercise modality seems to have no effect on the severity of the mechanical ventilatory constraints. Finally, as for incremental exercise, mild chronic respiratory disease does not influence the adaptation of the ventilatory response during continuous and intermittent exercises. Children with cystic fibrosis showed similar ventilation regulation whatever the exercise modality, which is predominantly made possible by an increase of breathing frequency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (154 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 136-153

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2009-52-C
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8895
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.