Thèse soutenue

Utilisation et mise au point au niveau moléculaire de biomarqueurs pour étudier la répartition spatiale de la contamination au voisinage d’une source de pollution

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Rim Chaabouni
Direction : Amel Hamza-ChaffaiBenoît Chénais
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biophysiologie des organismes et des populations
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Le Mans en cotutelle avec Université de Sfax
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de biologie et génétique évolutive de l'Université du Maine
autre partenaire : Université de Sfax. Faculté des sciences - Université du Maine. UFR de sciences exactes et naturelles (Le Mans)

Résumé

FR  |  
EN

La répartition spatiale du Cd et son impact écotoxicologique ont été évalués à l'aide des biomarqueurs métallothionéines (MT), malonedialdéhyde (MDA) et acétylcholinéstérase (AChE). Les résultats montrent que la contamination migre vers le sud par les courants de direction nordsud. Les teneurs en biomarqueurs reflètent l'état alarmant de cet écosystème. La palourde Rudifapes decussatus et la coque Cerastoderma glaucum ont pu développer des systèmes adaptatifs particuliers pour survivre dans de telles conditions. Deux séquences partielles d'ADNc MT ont été clonées et utilisées comme sonde pour mesurer le taux d'ARN MT. L'analyse en dot blot a confirmé l'induction de l'expression du gène MT dans les branchies des animaux contaminés. Une différentiation génétique entre différentes populations de C. Glaucum (Méditerranée, Atlantique, Mer du Nord) et C. Edule (Atlantique et Mer du Nord) a été réalisée à l'aide des séquences 28S, ITSI et COI.