Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Ayça Akarçay Gürbüz
Direction : Robert Boyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Économie des institutions
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a pour objectif l'analyse des aspects sectoriels (industrialisation, tertiarisation) et macroéconomiques (commerce, investissement) de la transformation structurelle en Turquie à partir de différentes approches. Le premier chapitre identifie, empiriquement, différentes trajectoires de transformation structurelle dans une perspective comparative. Les résultats indiquent que l'économie turque est caractérisée par une industrialisation relativement faible et une tertiarisation prématurée accompagnée d'un faible taux d'investissement. Le deuxième chapitre montre, dans le cadre fourni par les lois de Kaldor, la faiblesse de la contribution du secteur manufacturier à la croissance et la productivité. Le troisième chapitre estime les caractéristiques du régime de productivité durant la période récente à partir d'un modèle de causalité cumulative. Les résultats indiquent que le taux d'investissement n'a pas d'influence à long terme, les importations affectent négativement la productivité et ont un rôle important dans le processus d'ajustement. Le dernier chapitre étudie les relations en termes de prix, production, emploi et productivité entre le secteur manufacturier et le reste de l'économie. Les résultats indiquent un manque d'intégration en termes de production et d'emploi entre le secteur manufacturier et les services, ce qui confirme l'aspect pathologique du processus de tertiarisation. Finalement, cette thèse permet d'identifier les fragilités structurelles de l'économie turque: un taux d'investissement et une amélioration technologique faibles exacerbant un processus d'industrialisation limité qui s'articule avec difficulté à la tertiarisation croissante