Thèse soutenue

Conception et réalisation de sondes hyperfréquences pour la détection de micro-fissures de fatigue à la surface des métaux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Julien Kerouedan
Direction : Patrick Quéffélec
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Électronique
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Brest

Résumé

FR  |  
EN

La fatigue mécanique et thermique des structures métalliques est l’une des altérations majeures dans les centrales de production d’énergie. Une détection précoce des défauts de surface par des procédés de contrôle non destructif (CND) permet une maintenance préventive pertinente des installations en évitant d’avoir à démonter ou remplacer des composants sains. Actuellement, la majorité des solutions automatisées de CND est basée sur des techniques utilisant les ultrasons ou les courants de Foucault. Cependant, malgré leurs sensibilité et résolution spatiale élevées, ces méthodes ne sont pas nécessairement adaptées à la détection de tous les défauts de surface rencontrés en pratique. Les limites des méthodes de contrôle conventionnelles par courants de Foucault et ultrasons pour détecter des micro-fissures de surface dans les métaux justifient l’intérêt d’évaluer le potentiel de nouvelles techniques. Les travaux de thèse présentés dans ce mémoire se focalisent sur l’apport des méthodes microondes, Dans ce document, nous démontrons la faisabilité de la détection de micro-fissures de surface dans les métaux à l’aide de sondes micro-ondes résonantes en champ proche. En particulier, à partir de simulations et de mesures réalisées sur des maquettes de test contenant des entailles électroérodées rectangulaires, nous mettons en évidence la sensibilité et la résolution spatiale élevées des sondes originales de type filtre Dual-Behavior Resonator (DBR).