Thèse soutenue

Regards croisés sur la franc-maçonnerie : profanes, initiés, représentations et intersubjectivités

FR
Auteur / Autrice : Fabien Bertrand
Direction : Sory Camara
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnologie. Anthropologie sociale et culturelle
Date : Soutenance le 15/12/2009
Etablissement(s) : Bordeaux 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales : société, santé, décision (Bordeaux ; 1999-2011)
Jury : Président / Présidente : Baudouin Decharneux
Examinateurs / Examinatrices : Yvon Lamy
Rapporteurs / Rapporteuses : Francis Dupuy, Cécile Revauger

Résumé

FR  |  
EN

Qu’est ce que la Franc-maçonnerie ? Comment sont perçus les francs-maçons par la société ? Comment les francs-maçons se perçoivent-ils eux-mêmes ? Comment les initiés réagissent-ils face aux idées qui circulent à leur encontre et tentent-ils de s’en défendre ? Depuis le début du XVIIIème siècle, la Franc-maçonnerie, Ordre initiatique qui a vu le jour sous sa forme moderne en Angleterre, fascine, interroge, inquiète… Les francs-maçons se disent "discrets", mais paradoxalement, cette discrétion est à l’origine de nombreuses publications et éveille la curiosité, suscite parfois la méfiance, la suspicion ou encore l’hostilité des "profanes". Cette étude a pour but de rendre compte des rapports entretenus entre la Franc-maçonnerie (et ses membres) et la société globale et les institutions qui la composent, et ce de l’apparition du "phénomène maçonnique" à nos jours. Elle en dégagera également les fondements, qu’ils soient exogènes à la Maçonnerie c'est-à-dire issus de déterminismes historico-culturels, ou endogènes c'est-à-dire inhérents à la Franc-maçonnerie, qualifiée parfois de "société dans la société".