Thèse soutenue

La réception critique des romans de Pierre Loti de 1923 à 1988

FR
Auteur / Autrice : Cécile Mahéo
Direction : Claude-Pierre Perez
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Arts et lettres
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Résumé

FR

Ce travail est une analyse critique de la réception de Pierre Loti. Nous proposons d’abord un rapide bilan de ce que celle-ci a été du vivant de l’auteur. Officier e Marine, romancier à succès et académicien, cet écrivain a en quelque sorte illustré la politique d’expansionnisme de la IIIème République. Il a longtemps été jugé « exotique ». Après une analyse de ses funérailles nationales, en 1923, l’examen de sa réception s’étend jusqu’en 1988, au moment où il entre dans le domaine public. A sa mort, l’écrivain sombre dans un oubli presque total, avant de commencer à intéresser l’université, et notamment Bachelard. Il fait alors l’objet de nombreux travaux de thèses. Littéraires, dans un premier temps, les études qui lui sont consacrées se diversifient dans les années soixante, et intéressent d’autres disciplines, telles que la sociologie. La Nouvelle critique, par la plume de Roland Barthes, en particulier, modifie profondément la réception de Pierre Loti, et choisit de voir en lui un écrivain « moderne ». A partir des années soixante-dix, la critique le présente souvent comme un « excentrique » privilégiant son personnage sur son œuvre.