Thèse soutenue

Flux touristique international et croissance économique de long terme : Dynamique de la fréquentation touristique et du revenu per capita

FR
Auteur / Autrice : Bruno Marques
Direction : Fred Célimène
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2009
Etablissement(s) : Antilles-Guyane

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le tourisme international engendre une exportation particulière où seuls les clients se déplacent. La thèse étudie la problématique de la Croissance Tirée par le Tourisme International en considérant cette spécificité de l'Exportation Touristique. La recherche s'attache à caractériser la dynamique de long terme entre la fréquentation touristique et le revenu par tête. Dans un cadre d'équilibre général, différents contextes sont modélisées : économie uni-sectorielle et bi-sectorielle; mécanique de croissance par accumulation du capital (physique privé et public) et par innovation. L'effet de la fréquentation sur la croissance de long terme est doublement traité: via un flux exogène [suivant le Tourism Area Life Cycle selon Butler (1980)] puis endogène (au capital public et contraint par les capacités de réception). Chaque contexte dégage des résultats spécifiques. De la mécanique d'accumulation dans un cadre uni-sectoriel émerge une équation explicative du revenu par tête lié directement à la fréquentation touristique. L'expérience de la Caraïbe valide la modélisation. L'économie bi-sectorielle démontre que les effets de spécialisation du flux touristique reposent sur les caractères technologiques du bien consommé par les visiteurs. La croissance à base touristique par accumulation du capital public ou par innovation génère un effet d'échelle lié à la taille de l'espace économique. L'exercice du pouvoir de marché des destinations est une conséquence du Tourism Led Growth. TI doit être compensé par le progrès technique ou les effets de productivité du travail du capital public. La contribution théorique de la thèse dépasse les résultats spécifiques de chaque modélisation. Elle qualifie la Croissance Tirée par le Tourisme International de croissance endogène, majoritairement caractérisée par un taux de croissance du revenu par tête qui diminue dans le temps.