Thèse soutenue

Les processus cognitifs en jeu dans les jugements de risques en situation complexe et dynamique : le cas du contrôle aérien

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphanie Stankovic
Direction : Étienne Mullet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie cognitive
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Toulouse 2

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse s’inscrit dans l’interrogation suivante : « Quels sont les processus cognitifs en jeu dans les jugements de risque de conflit émis par des contrôleurs aériens ? ». Pour répondre à cette question nous avons étudié les jugements de risque de conflits entre deux avions émis par des contrôleurs experts en suivant l'approche de la lentille de Brunswik (1952) et celle du modèle de l'intégration de l'information d'Anderson (1996). L'application de ces deux modèles aux jugements de risque nous a permis d'identifier certains éléments qui ont un rôle majeur dans l'élaboration des jugements et de spécifier les règles d'intégration qui les régissent. Cette application se décline dans trois études empiriques : la première porte sur des jugements de risque émis par des contrôleurs aériens experts et des étudiants du contrôle aérien. Dans cette étude nous proposons un modèle du jugement à trois variables. La deuxième étude est une mise à l'épreuve de ce modèle et une analyse des règles d'intégration de l'information. La dernière étude intègre plusieurs éléments déterminants dans l'élaboration des jugements. Nous démontrons qu'il est primordial d'adopter une approche intégrant les différences individuelles pour étudier les jugements des contrôleurs aériens. Ces résultats pourraient être utilisés pour le développement d'outils d'aide à la décision et pour améliorer les programmes de formation.