Théatai logôn, histoire de la démocratie comme spectacle : politique et théâtre à Athènes à l'époque classique

par Noémie Villacèque

Thèse de doctorat en Histoire grecque

Sous la direction de Pascal Payen.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette enquête tente d'appréhender l'interaction effective entre le théâtre et la politique athénienne, d'une part, et l'évolution du topos de la démocratie comme spectacle, d'autre part, de la fin du VIe siècle av. J. -C. , jusqu'en 322 av. J. -C. À Athènes, le dèmos est souverain ; les origines du topos du dèmos-spectateur ne sont donc pas le reflet d'une réalité historique correspondant à la notion moderne d'apathie politique. D'ailleurs, au théâtre, même lorsqu'il assiste à une tragédie, le public n'est ni ignoré ni silencieux : les citoyens-spectateurs participent activement à l'assemblée théâtrale. Transformant ainsi le spectacle en délibération, les poètes montrent que la similitude des espaces – théâtre de Dionysos et Pnyx, mais aussi tribunaux – rendait plus évidente, aux yeux des Athéniens, l'analogie entre les assemblées politiques et judiciaires et les assemblées dramatiques. On ne peut établir avec précision quand émerge cette analogie. Il apparaît clairement, en revanche, que c'est dans les trois dernières décennies du Ve siècle av. J. -C. Que le topos du spectacle de la démocratie s'épanouit. À cette époque, les textes en témoignent, les Athéniens étaient conscients de la théâtralité des tribunaux. Au théâtre, le topos est mis en scène par Aristophane. Il devient surtout un argument majeur de la rhétorique anti-démocratique. Théorisé par Platon au début du IVe siècle av. J. -C. , le topos tend ensuite à perdre sa valeur idéologique pour devenir une simple insulte, alors que la théâtralisation du politique est assumée : l'orateur doit faire montre de ses qualités d'acteur à la tribune. C'est d'ailleurs ce que l'on enseigne désormais dans les écoles de rhétorique.

  • Titre traduit

    Théatai logôn, a history of democracy as performance : Athenian politics and theatre, 5th-4th c. B. C.


  • Résumé

    The object of this study is twofold, to apprehend the actual interaction between Athenian theatre and politics, and to follow the evolution of the topos of democracy as performance, from the end of the 6th c. BC to 322 BC. The demos in Athens was sovereign, thus the origins of the topos for the demos-spectator in no way reflects any historical reality akin to present day notions of political apathy. Indeed, in the theatre, even for a tragedy, the audience is neither ignored nor silent; the citizen-spectators actively participate in the theatrical performance. Thus the poets, by transforming the performance into an assembly, demonstrate that the similarity between the actual places – in particular the theatre of Dionysos and the Pnyx, but also the lawcourts – accentuated in the eyes of the Athenians the analogy between political and judicial assemblies and theatrical ones. Lack of evidence precludes determining exactly when people establish this analogy, nonetheless, it is clear that it was during the last thirty years of the 5th century BC that the topos of democracy as performance really flourished. At this era, Athenians were clearly conscious of the theatrical nature of the lawcourts. In the theatre, the topos is staged by Aristophanes. Above all, it became an important argument in anti-democratic rhetoric. Theorized by Plato at the beginning of the 4th c. BC, the topos tended afterwards to lose its ideological value, becoming a simple insult, whereas at the same time, the theatralization of politics is generally admitted: for the orator, this means exploiting his qualities as an actor at the tribune. Skills taught henceforth in the schools of rhetoric.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Spectateurs de paroles ! : délibération démocratique et théâtre à Athènes à l'époque classique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (582, XII f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 513-574

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Spectateurs de paroles ! : délibération démocratique et théâtre à Athènes à l'époque classique
  • Dans la collection : Histoire , 2108-9256
  • Détails : 1 vol. (431 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-2214-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-412. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.