Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurélia Lartigue
Direction : Danièle Gilbert
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie. Immunologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Rouen

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Le LED est une maladie autoimmune caractérisée par la production d’Ac anti-nucléaires et la formation de complexes immuns responsables des lésions tissulaires. Chez la souris WB, qui présente un lupus associé à un syndrome des anti-phospholipides et à un risque accru d’athérosclérose, nous avons caractérisé de nombreux autoanticorps dirigés contre la nucléophosmine. Ces derniers sont associés à la présence d’anticorps anti-cardiolipine et pourrait être responsables des anomalies vasculaires. Chez les souris B6lpr/lpr invalidées pour le gène tlr9, nous avons observé une aggravation de la maladie et démontré le rôle protecteur de TLR9 par son implication dans la réponse anti-nucléosome. A l’inverse, les souris invalidées pour tlr2 et tlr4 présentent une maladie plus modérée, suggérant un effet délétère des récepteurs TLR2 et TLR4, probablement lié à leur rôle dans la différenciation des lymphocytes B, en particulier au niveau de la zone marginale de la rate.