Thèse soutenue

Etude comparative de deux ionophores carboxyliques chez la volaille : apport de la modélisation pharmacocinétique basée sur la physiologie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jérôme Henri
Direction : Jean-Michel Maixent
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Poitiers
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Poitiers. UFR des sciences fondamentales et appliquées

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les ionophores carboxyliques utilisés comme additifs anticoccidiens dans l’alimentation des volailles sont actuellement en cours de réévaluation, pour l’Autorité européenne de sécurité sanitaire des aliments, afin d’en évaluer le risque pour le consommateur. Ce travail a contribué à l’évaluation de la pharmacocinétique du monensin chez le poulet et le dindon et de la salinomycine chez le poulet, afin de pouvoir établir quelques généralités concernant les ionophores carboxyliques chez la volaille. Les trois exemples pris comme sujet d’étude lors de cette thèse ont montré une faible biodisponibilité orale et une élimination rapide conduisant à un temps d’attente calculé qui ne dépasse pas 22 heures. Lors de ces travaux, des expérimentations in vitro et in vivo ont également servi à affecter des valeurs aux paramètres permettant d’implémenter un modèle pharmacocinétique basé sur la physiologie. Ce modèle a été appliqué au couple poulet-monensin. Un modèle physiologique du monensin chez le poulet a donc été testé. Les simulations de ce modèle reproduisent les concentrations observées après administration unique par voie intraveineuse ou orale, mais surestiment les concentrations après administrations orales répétées via l’aliment supplémenté.