Thèse soutenue

Impacts du changement climatique sur l'hydrologie des fleuves côtiers en region Languedoc-Roussillon

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Franck Lespinas
Direction : Wolfgang Ludwig
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Hydroclimatologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Perpignan
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Énergie environnement (Perpignan1999-....)
Jury : Président / Présidente : Serge Planton
Examinateurs / Examinatrices : Yvan Caballero
Rapporteurs / Rapporteuses : Wolfgang Cramer

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse contribue à mieux cerner la vulnérabilité de la ressource en eau de surface de la région Languedoc-Roussillon face au changement climatique. Une reconstitution détaillée des conditions hydroclimatiques a d'abord été réalisée sur la période 1965-2004 en considérant les 6 fleuves principaux de la région. Elle a permis de montrer que la température annuelle moyenne a augmenté d'environ 1. 5°C, conséquence d'une influence croissante des systèmes de hautes pressions subtropicales au printemps et en été. Les précipitations n'ont pas révélé de tendances significatives, à l'exception des précipitations hivernales qui ont diminué au nord-est de la zone d'étude. Les débits annuels moyens ont eu tendance à diminuer sur l'ensemble des fleuves de la région, mais de manière significative uniquement dans les bassins pyrénéens et en aval des fleuves Hérault et Orb. Les étiages sont également devenus plus sévères pour une large majorité de stations hydrologiques. L'augmentation de l'évaporation semble avoir joué un rôle primordial dans ces évolutions. Les simulations réalisées à partir de modèles climatiques indiquent que la température devrait continuer à augmenter au cours du 21ème siècle, particulièrement en été, tandis que les précipitations devraient probablement diminuer. Le forçage d'un modèle hydrologique calé pour chaque fleuve à partir de scénarios climatiques construits pour la fin du 21ème siècle indiquent une diminution importante des débits durant la période fin printemps - début automne associé à un assèchement important des sols.