Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurora Mejia
Direction : Jean-Luc Daridon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Pau

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’instabilité des asphaltènes est la cause de nombreux problèmes dans les différentes étapes de l’explosion pétrolière. Pendant l’extraction, la floculation des asphaltènes survient durant la déplétion du fluide, au moment où celui-ci se trouve à haute pression et haute température. Avec l’intention de mesurer le seuil de cette floculation, un dispositif original de mesure de la tension interfaciale a été mis au point sur la base du principe de la goutte pendante, en utilisant l’analyse de contour comme ADSA-P. Ce dispositif est opérationnel dans des intervalles étendus de pression (0,1 – 70 MPa) et de température (288 – 473 Kj), intervalles qui ne peuvent être investigués par les appareillages commerciaux utilisés pour la mesure de tension interfaciale. Ce dispositif est apte pour l’étude de systèmes complexes et son utilisation a permis de déterminer la tension interfaciale entre l’eau et les mélanges de deux bruts de l’état d’Anzoategui (Vénézuéla) et CO2, à des pressions supérieures au point de bulle des mélanges. Il a été observé qu’une modification de la tendance de la tension interfaciale avec la pression peut être analysée comme la signature de la floculation au sein du mélange. La présence ou non de flocs ayant été corroborée en utilisant une méthode de filtration haute pression. Sur la base de la mesure de la tension interfaciale, les seuils de floculation eau/brut sont obtenus à des pressions légèrement supérieures à celles déterminées à partir des techniques optiques, ce qui peut être considéré comme un indicateur de plus haute sensibilité de la technique utilisée dans ce travail