Thèse soutenue

Des grains cométaires en laboratoire : premiers résultats de la mission Stardust

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Faustine Grossemy
Direction : Janet Borg
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique. Astrophysique
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Résumé

FR  |  
EN

Ma thèse porte sur l’analyse par SXRM (Synchrotron X-Ray Microscopy) et spectroscopie µ-FTIR (micro Fourier Transformed InfraRed) de grains de la comète Wild 2 collectés par la mission Stardust. Les analyses SXRM ont permis de déterminer leur composition élémentaire, tout en étudiant leur ralentissement dans l’aérogel. Une étude XANES (X-Ray Absorption Near Edge Structure) au seuil du fer montre que les informations concernant la particule incidente sont préservées dans la particule finale. Des cartographies de µ-fluorescence X ont permis de déterminer la composition élémentaire des grains de Wild 2, montrant que, normalisés au fer, Ca, Ti, Cr, Mn, Ni, Ge, et Se sont présents en abondances chondritiques. Un enrichissement en Cu, Zn et Ga est observé et indiquerait qu’au moins une partie de la matière réfractaire de Wild 2 s’est formée tardivement, à partir d’un gaz appauvri en les éléments les plus réfractaires. Le soufre semble sous-abondant, ce qui signe sans doute un processus de condensation incomplet, stoppé avant que la totalité du soufre ait pu se condenser. L’analyse par µ-FTIR, complétée par de la spectroscopie Raman, de grains extraits de l’aérogel montre que la matière organique de Wild 2 est dominée par la présence d’îlots de carbone aromatique reliés entre eux par des ponts aliphatiques. L’étude de la bande à 3. 4µm montre que les chaînes aliphatiques sont plus longues (ou moins ramifiées) que dans les IDPs et les grains du milieu interstellaire (MIS). La comparaison avec les observations du MIS diffus montre que la matière organique de Wild 2 n’est clairement pas interstellaire et semble plus simple, moins mature, que celle contenue dans les grains du MIS.