Thèse soutenue

Imagerie in vivo des ARN interférentiels : méthodologie de marquage au fluor-18 et application pour l’optimisation par imagerie de leur biodistribution et de leurs propriétés pharmacologiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thomas Viel
Direction : Bertrand Tavitian
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques. Imagerie moléculaire
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 11
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne)

Résumé

FR  |  
EN

Les siRNA comptent parmi les outils biotechnologiques les plus efficaces pour inhiber spécifiquement l’expression des gènes. Leur utilisation in vivo se heurte cependant aux médiocres propriétés pharmacologiques des oligonucléotides (molécules peu stables dans les organismes, rapidement éliminées, franchissant mal les membranes cellulaires). Afin d’augmenter la biodisponibilité et la délivrance de ces molécules, il est possible d’introduire au niveau des nucléotides différentes modifications chimiques, ou de coupler les siRNAs à des systèmes de vectorisation. Ces différentes modifications, développées généralement in vitro, peuvent provoquer des changements majeurs du comportement in vivo des siRNAs. La mise en place de méthodes d’analyse permettant de suivre le comportement in vivo de ces molécules est donc impérative. L’imagerie moléculaire non invasive est particulièrement adaptée à l’étude de la biodistribution dynamique des molécules thérapeutiques. Nous avons préparé différents siRNAs modifies chimiquement, ou couplés à une protéine vectrice et nous avons étudié (1) leur activité in vitro, (2) leur métabolisme in vivo par HPLC, leur biodistritribution et leurs propriétés pharmacocinétiques par imagerie TEP, après les avoir marqué au Fluor-18, et (3) évalué leur activité in vivo par imagerie optique. Les propriétés pharmacologiques des siRNAs sont grandement améliorées par rapport aux antisens simple-brin. Les méthodes développées peuvent être appliquées à de nombreuses modifications des siRNAs et fournissent des informations nécessaires pour orienter et évaluer le développement des siRNAs comme molécules thérapeutiques.