Thèse soutenue

De l’exil à l’accueil : une clé de la philosophie d’Emmanuel Lévinas

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Abigail Doukhan
Direction : Catherine Chalier
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR  |  
EN

Si la question de l’accueil d’autrui a fait l’objet de nombreuses études lévinassiennes, peu d’entre elles ont remarqué la structure exilique de cet accueil. Or, l’oeuvre de Lévinas s’articule sur deux moments de l’exil: l’exil du visage par rapport au monde constitué par une conscience, et l’exil de cette conscience face à l’intrusion du visage. Mais si le visage se manifeste en tant qu’exil, dans une extériorité absolue par rapport au monde de la conscience constituante, comment un accueil du visage est-il possible? C’est là oublier la transformation profonde des structures intentionnelles de la conscience qu’apporte l’intrusion du visage. Cette dernière ne va pas laisser la conscience indemne, mais va l’exiler de son statut de centre du monde favorisant ainsi une approche du visage. Mais là aussi la question se pose: comment une conscience exilée saurait-elle se montrer capable d’un accueil? L’exil se présente ainsi, dans les deux cas, comme l’antithèse même de l’accueil. C’est cette aporie que notre travail a cherché à dépasser et ce, dans le but de montrer comment la condition d’exil constitue, chez Lévinas, le moment central d’un accueil d’autrui.