Thèse soutenue

Spectroscopie des noyaux exotiques ⁶He, ⁷ He avec les télescopes à pistes MUST2 et le faisceau SPIRAL d' ⁸He

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Xavier Mougeot
Direction : Valérie Lapoux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Champs, particules, matière
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 7

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les modèles de structure nucléaire doivent être contraints par les données collectées sur les noyaux faiblement liés pour améliorer leur pouvoir prédictif. Les réactions directes de transfert d'un et de deux neutrons 8He(p,d)7He et 8He(p,t)6He ont été mesurées en cinématique inverse au GANIL. Le faisceau d'SHe, produit par le dispositif SPIRAL à 15. 4 MeV/n, a été envoyé sur une cible de protons. Le dispositif expérimental était composé de quatre télescopes MUST2 pour la détection des particules légères de recul, d'un module MUST2 pour l'identification des éjectiles lourds, et de deux détecteurs de faisceau CATS pour la reconstruction de la position et de l'angle d'incidence du faisceau sur la cible. L'analyse des données recueillies avec l'ensemble MUST2 a été menée pour la première fois. Les performances du détecteur ont été caractérisées, des méthodes de calibration et de sélection des événements ont été développées. Les spectres en énergie d'excitation des noyaux d'6,7He et les distributions angulaires des sections efficaces ont été extraits. Ces états résonants de l'6He ont été observés aux énergies d'excitation suivantes : à 1. 8 MeV (connu), à 2. 65(25) MeV de largeur Gamma = 1. 6(4) MeV, et à 5. 3(3) MeV, Gamma = 2(1) MeV. Un état résonant de l'7He a été observé à 1. 3(2) MeV, Gamma = 0. 7(5) MeV. Nos données n'excluent pas l'état controversé à 0. 9 MeV, Gamma = 1 MeV. Ces résultats ont été obtenus grâce aux résolutions exceptionnelles de MUST2 en position et en énergie. Ils valident les théories nucléaires incorporant le traitement des couplages au continuum et les effets des interactions à trois corps.