Thèse soutenue

Effets des glucides, protéines et lipides alimentaires sur certains paramètres métaboliques ou hormonaux du syndrome métabolique (SM) : étude postprandiale chez l'homme : étude à long terme sur un modèle murin présentant une dyslipidémie de type SM

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dalia Tannous Dit El Khoury
Direction : Athina-Despina KalopissisNahla Hwalla
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physiologie et physiopathologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

Notre objectif est d'étudier l'effet de la composition des aliments sur le syndrome métabolique (SM). On a utilisé deux modèles SM, un chez l'homme et l'autre chez la souris. Chez l'homme, nous avons séléctionné 10 sujets témoins et 10 sujets SM sur les 3 mêmes critères d'obésité abdominale, d'hypertriglycéridémie et de faibles concentrations de HDL-cholestérol. Nous avons étudié leurs réponses postprandiales à des repas riches soit en glucides (HC), soit en protéines (HP) soit en lipides (HF). Le repas HP n'améliore pas l'état d'hyperinsulinémie et d'hyperglycémie postprandiales et n'induit pas une réponse normale de l'hormone anorexigène peptide YY chez les sujets SM. Chez la souris, nous avons étudié l'effet de ces trois mêmes nutriments administrés à long terme sur le profil métabolique des souris transgéniques surexprimant l’apo AII humaine (modèle expérimental du SM). Le régime HP n'améliore pas la déficience en HDL de ces souris. Finalement, nous avons cherché à établir l'effet de l'expression variée de l'apo AII humaine sur la résistance à l'insuline après un régime HF. L'absence et la surexpression de l'apo AII aggravent la résistance à l'insuline.