Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cindy Fevre
Direction : Sylvain Brisse
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Microbiologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

L’analyse MLST de Klebsiella pneumoniae (Kp) a permis de délimiter des clones différenciables par leurs caractéristiques cliniques et biologiques (type capsulaire, contenu en gène de virulence, versatilité métabolique). Parmi ces clones, le clone Rhinoscleromatis est composé de souches de Klebsiella pneumoniae subsp. Rhinoscleromatis (Kpr) qui sont à l’origine du rhinosclérome chez l’homme. Cette maladie est caractérisée par la présence de cellules spumeuses hébergeant Kpr nommées cellules de Mikulicz (MC). Ce clone diffère des autres par sa forte homogénéité génétique, taxonomique et clinique ; par une conservation du type capsulaire et des facteurs de virulence ; par une forte réduction de sa versatilité métabolique. La physiopathologie du rhinosclérome étant largement inconnue, nous avons développé un modèle murin d’infection pulmonaire reproduisant les phases de la pathologie humaine les plus caractéristiques et notamment la formation des MC. Un premier événement neutrophilique puis l’apparition des MC a été mis en évidence. Nous avons pour la première fois établi que ces cellules sont des monocytes inflammatoires et que leur apparition est associée à une forte production d’IL-10.