Thèse soutenue

L'émigration européenne post-coloniale : le cas des Français au Maroc : recherches sur un modèle d'adaptation socioculturelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurélia Picod
Direction : Bernard ValadeMohammed Hamadi Bekouchi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 5
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Groupe d'étude pour l'Europe de la culture et de la solidarité (Paris)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Bernard Valade, Mohammed Hamadi Bekouchi, Francis Affergan, Rachid El Hadari, Patrick Watier

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Si proche et si lointaine, ainsi pourrait-on qualifier la relation franco-marocaine. Les liens historiques et la coopération favorisent les échanges d'intérêts entre ces deux pays. Le travail est la raison principale du mouvement post-colonial de la population française. Particularité de l'immigré français : il fait partie de l'élite. La communauté française, déstabilisée par les moeurs de la société musulmane, vit le choc des cultures. Ainsi, la déstructuration des habitudes européennes conduit le Français à restructurer ses cadres normatifs en incluant le biotope marocain. Il accepte donc les contraintes de rinterculturalité au profit d'un cadre de vie de qualité. De ce fait, dans quelles mesures les théories de l'intégration permettent-elles d'étudier l'adaptation socioculturelle d'une population dominante dans un pays en développent anciennement sous protectorat?