Thèse soutenue

La tranquillité publique et les polices administratives

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nathalie Wolff
Direction : Yves Jégouzo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Droit public
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR

La tranquillité publique au sens de la police administrative est la plus malléable des composantes de l'ordre public. Conçue comme un synonyme de la sûreté de l'Etat, elle s'est progressivement affirmée en tant que garantie d'un certain ordre social républicain. La tranquillité publique a dû également intégrer, dans la période contemporaine, une dimension de nature plus individualiste, liée à la recherche d'une meilleure qualité de la vie. Cette mutation s'est accompagnée d'une évolution de la police administrative générale. Son fondement libéral limite toutefois l'étendue des réponses apportées à la demande accrue de protection. Ceci explique le recours parallèle a des polices administratives spéciales, dont les outils sophistiqués s'ajustent aux exigences nouvelles. Il en résulte un système de polices juxtaposant autour d'un même objectif la police générale et des polices spéciales. Sans principe de répartition des compétences bien affirmé, cette articulation repose sur le caractère subsidiaire de la police générale et la recherche d'actions concertées.