Thèse soutenue

La coopération scientifique et technologique entre l'Union européenne et l'Algérie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Issam Nedjah
Direction : Robert Charvin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Droit
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Nice

Résumé

FR  |  
EN

Toutes les études déjà faites sur la coopération euro-algérienne, se sont intéressées surtout à son aspect politique et économique. Aujourd’hui, la science est un pilier de l’économie moderne. En effet, l’économie du savoir est une réalité qu’on ne peut pas ignorer. Pour avoir une économie forte, prospère, il faut favoriser la recherche scientifique et le transfert de technologie. D’où l’intérêt de notre recherche. Dans un cette étude, nous avons travaillé sur la place accordée à la coopération scientifique dans l’accord d’association signé entre l’UE et l’Algérie, en 2005, dans le cadre du processus de Barcelone, renforcé par le projet de l’Union pour la Méditerranée Nous avons mis en exergue trois points essentiels :en premier lieu, nous avons expliqué l’évolution des relations euro-algériennes, l’état de la recherche scientifique et celui du développement technologique en Algérie, ainsi que les réformes intervenues dans l’université algérienne et les entreprises publiques, et la contribution européenne dans la coopération scientifique internationale. Ensuite, nous avons étudié le contenu de la coopération scientifique et technologique proposée par l’UE l’Algérie, selon l’article 51 de l’accord d’association ; il s’agit de la coopération universitaire et du transfert de technologie. Enfin, nous avons souligné les limites de cette coopération : l’élargissement de l’UE vers les PECO et la défaillance du processus de Barcelone