Les lignages nobiliaires dans la Morée latine (XIIIe-XVe siècle) : permanences et mutations

par Isabelle Ortega

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Gérard Dédéyan et de Gilles Grivaud.

Soutenue en 2008

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    La principauté de Morée fondée en 1205 par des conquérants venant essentiellement du royaume de France, s’édifie sur un substrat autochtone grec sur lequel se superpose des coutumes, des institutions et des structures familiales de type occidental. La noblesse qui s’y forme revendique son autorité par le biais de ses ascendances familiales, ses richesses ou son mérite, ce qui revient à accorder au lignage nobiliaire un rôle prédominant dans l’organisation du pouvoir. Cette noblesse, qui provient en grande partie du royaume de France, se diversifie au fil des décennies et intègre dans ses rangs un plus grand nombre d’Italiens, venus du royaume angevin voisin, et des Catalans dès le début du XIVe siècle, venus compléter la formation multiculturelle déjà en place. Ainsi, à travers le renouvellement des lignages nobiliaires, des constantes se dessinent dans leur mode de vie, leurs pratiques culturelles, religieuses ou encore sociales. Une évolution notable se dessine sur plus de deux siècles dans des domaines tels que les stratégies matrimoniales, la conservation du patrimoine, la solidarité nobiliaire ou encore leurs relations avec le pouvoir. L’intérêt est donc de relever la part des permanences et des mutations qu’enregistrent les lignages moréotes dans cette zone de contact que représente la Morée latine du XIIIe au XVe siècle.

  • Titre traduit

    The lineages of nobility in the latin Morea (13th-15th century) : permanences and mutations


  • Résumé

    The principality of Morea, founded in 1205 by conquerors coming essentially from the kingdom of France, was erected on a native Greek substrate upon which are superposed Western customs, institutions and family structures. The nobility that develops there claims authority from family lines, wealth or merit, which gives the noble line a predominant role in the organization of power. This nobility, which comes in majority from the kingdom of France, diversifies through the decades and takes into its ranks a greater number of Italians, coming from the neighbouring kingdom of Anjou, and the Catalans from the beginning of the 14th century coming to complete the multicultural structure already in place. Thus through the renewal of the lines of nobility, some features emerge in their lifestyles and cultural, religious or social practices. A noticeable evolution appears across more than two centuries in domains such as matrimonial strategies, conservation of heritage, solidarity among nobles and also their relationship to power. The interest is to observe what remains constant and what changes in Morean lineages in this area which represents latin Morea from the 13th to the 15th century.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Brepols à Turnhout

Les lignages nobiliaires dans la Morée latine, XIIIe-XVe siècle : permanences et mutations


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (899 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 825-880, Lexique p. 881-888. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2008.MON-66

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1330
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Brepols à Turnhout

Informations

  • Sous le titre : Les lignages nobiliaires dans la Morée latine, XIIIe-XVe siècle : permanences et mutations
  • Dans la collection : Histoires de famille , 12
  • Détails : 1 vol. (704 p.)
  • ISBN : 978-2-503-54150-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 651-687. Notes bibliogr. en bas de pages. Lexique. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?