Thèse soutenue

Etude des risques de ré-émergence du paludisme en Camargue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Ponçon
Direction : Didier Fontenille
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Parasitologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Montpellier 2

Résumé

FR  |  
EN

Dans le contexte de changement global actuel, la question de la réapparition du paludisme se pose dans des zones indemnes comme l'Europe. Cette question est d'autant plus pertinente dans d'anciennes régions endémiques où les vecteurs sont toujours présents, comme la Camargue - sud est de la France. Des suivis longitudinaux, locaux et régionaux, des populations adultes et larvaires de Culicidae ont déterminé la dynamique des 5 espèces Anopheles collectées en Camargue, parmi lesquelles, An. Hyrcanus est le vecteur potentiel principal en raison de son abondance et de son anthropophilie. Des études génétiques ont clarifié son statut systématique, proposant ainsi la synonymie des espèces An. Hyrcanus et An. Pseudopictus en Camargue. L'analyse spatiale des données de terrain a permis de déterminer la distribution spatio-temporelle des adultes de cette espèce en fonction de marqueurs environnementaux générés par images satellites. Parallèlement, les tests expérimentaux de la compétence vectorielle des Anopheles de Camargue ont démontré que, bien que très faible, celle-ci n'était pas nulle vis-à-vis des Plasmodium falciparum tropicaux. Une étude rétrospective de l'évolution de l'abondance d'An. Hyrcanus en lien avec l'évolution du milieu camarguais, dépendant du contexte politique, des contraintes environnementales, du progrès technique et des facteurs socio-économiques a permis d'expliquer l'évolution de son rôle vecteur, nul à l'époque endémique, à un rôle de vecteur potentiel majeur actuellement. Enfin, le risque de ré-émergence du paludisme en Camargue a été analysé en spatialisant le risque entomologique à l'aide d'une approche probabilistique – approche innovante dans le domaine des maladies vectorielles – et en étudiant la distribution des Plasmodium importés en Camargue. Outre l'absence de risque de ré-émergence du paludisme en Camargue, ce travail souligne l'intérêt de la méthodologie mise en place, applicable à d'autres régions ou à d'autres systèmes vectoriels