Thèse soutenue

Fusions et stratégies de promotion dans l'industrie pharmaceutique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sébastien Trinquard
Direction : Edmond Baranès
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Montpellier 1

Résumé

FR  |  
EN

L’industrie pharmaceutique est confrontée, depuis quelques années, à une baisse de son chiffre d’affaires. Ainsi, les comportements stratégiques des laboratoires pharmaceutiques évoluent afin d’optimiser l’exploitation commerciale de leurs médicaments au-delà de la durée de vie du brevet. Dans le cadre de cette thèse, l’objectif est alors d’analyser les stratégies de promotion et les stratégies de fusion, ainsi que leurs interactions. Ces stratégies permettent aux firmes d’agir sur leur pouvoir de marché en ajustant le degré de différenciation entre les produits ou en modifiant le niveau de concentration du marché. La thèse s’articule autour de cinq chapitres. Le chapitre introductif est consacré à l’étude empirique des stratégies de promotion orientée vers le médecin et le patient. Le deuxième chapitre étudie la concurrence en promotion et en prix en considérant deux systèmes de réglementation, le co-paiement et le prix de référence. Dans ce cadre théorique, nous limitons l’influence de la promotion à son effet sur le choix de la prescription. Le troisième chapitre s’inscrit dans le prolongement du chapitre précédent. Il propose un modèle pour analyser l’interaction entre les stratégies de promotion, mais à la différence du second chapitre, la promotion orientée vers le patient agit sur la demande de marché et non sur les parts de marché. En outre, ce modèle examine la relation entre les deux stratégies étudiées dans la thèse, la fusion et la promotion. Le quatrième chapitre est consacré à l’étude de la fusion entre une firme de marque, ayant une filiale générique, et un génériqueur. L’objectif de ce chapitre est alors d’étudier le rôle joué par les pseudo-génériques dans l’incitation à fusionner de la firme de marque. Dans une approche complémentaire, les pseudo-génériques sont souvent utilisés pour dissuader l’entrée sur le marché. Ainsi, le dernier chapitre compare ces deux stratégies pour déterminer sous quelles conditions la fusion est préférée à la dissuasion de l’entrée.