Thèse soutenue

Impact des agonistes de PPARy sur l'adhérence et la migration des cellules colorectales humaines HT29

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cathy Fiatte
Direction : Denyse BagrelNicolas Schohn
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biochimie
Date : Soutenance le 30/10/2008
Etablissement(s) : Metz
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale BioSE - Biologie, Santé, Environnement
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : LIMBP - Laboratoire d'Ingénierie Moléculaire et Biochimie Pharmacologique - EA 3940
Jury : Président / Présidente : Annie Marc
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Noël Freund, Nelly Kieffer, Walter Wahli

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

Les récepteurs activables par les proliférateurs de peroxysomes appartiennent à la superfamille des récepteurs nucléaires aux hormones. Trois isotypes de PPAR ont été identifiés¡: PPAR, PPAR et PPAR. Les PPAR sont impliqués dans la régulation du métabolisme lipidique, dans l homéostasie du glucose, la prolifération cellulaire et dans la réponse inflammatoire. Ils interviennent également dans la carcinogenèse colique et/ou la progression tumorale. Nous avons étudié l effet de l activation de PPAR et par les thiazolidinediones et les fibrates, respectivement, sur l adhérence et la migration de la lignée HT29 dérivant d adénocarcinome colique humain. Nos résultats montrent que les thiazolidinediones et le fénofibrate modifient l expression de gènes impliqués dans l adhérence et la migration des cellules HT29, en particulier lorsqu elles sont exposées de façon chronique. Un traitement long, quel que soit l agoniste, induit l expression de l intégrine 5. La modification de l expression des molécules d adhérence par les thiazolidinediones est, au moins en partie, due à un mécanisme PPAR -dépendant, et l ensemble des effets observés diffèrent selon le temps de traitement, la dose et la nature du ligand. In vivo, les thiazolidinediones inhibent la formation de métastases à distance et diminuent le volume tumoral. Administrée en prévention, la pioglitazone abolit la formation des tumeurs et métastases. Avec la même approche expérimentale, des résultats comparables sont obtenus en utilisant le fénofibrate, ligand de PPAR . En conclusion, un traitement par les agonistes de PPARg et pourrait être intéressant pour l amélioration des traitements actuels du cancer du colon.