Thèse soutenue

La responsabilité : enquête sur l'éthique et son fondement dans l'univers du risque

FR
Auteur / Autrice : Romain Arnoux
Direction : François Guery
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Lyon 3

Résumé

FR  |  
EN

« Qu'est-ce qu'être responsable aujourd'hui ? ». Cette interrogation, qui est à l'origine de notre travail et qui se retrouve en filigrane dans toutes les études qui le composent, révèle un malaise, puisqu'elle part d'un constat sans appel : nous ne savons plus actuellement ni pourquoi, ni de qui, encore moins de quoi ou devant quoi nous devons désormais être responsables. En d'autres termes, nous avons bel et bien perdu le sens de nos responsabilités, dans un monde où notre besoin d'éthique n'a pourtant jamais été aussi grand… Située à mi-chemin entre la responsabilité démesurée et l'irresponsabilité (première partie), trahie par la multiplicité de ses occurrences, et pourtant convoquée à chaque instant dans notre quotidien moral, la responsabilité mérite donc d'être redéfinie, et de toute urgence. Car dans un univers où tout s'accélère, où notre maîtrise techno-scientifique et notre pouvoir de vie et de mort sur les choses et les hommes n'ont jamais été aussi grands, de nouveaux dangers apparaissent immanquablement, qui appellent de notre part de nouveaux comportements (deuxième partie). L'éthique n'est donc plus à concevoir uniquement comme une manière de vivre mieux, mais bien comme le moyen de pouvoir faire en sorte que l'Etre puisse se conjuguer au futur… Dans un tel contexte, la responsabilité représente notre plus grande chance. L'enjeu de ce travail, faire en sorte que nous nous réapproprions le sens de nos responsabilités, possède donc une portée non plus seulement éthique ou existentielle, mais bel et bien ontologique, car c'est de l'Etre dans son entier dont nous devons aujourd'hui répondre. Notre objectif est clair : donner à ce concept une dimension pragmatique nouvelle (troisième partie) et lui accorder une place centrale dans une nouvelle éthique, détachée de toute métaphysique (quatrième partie).