Thèse soutenue

Le rôle des Nabatéens dans le commerce oriental et méditerranéen de l’époque hellénistique aux campagnes de Trajan (IVème s. Av. J. -C. - IIème s. Ap. J. -C. ) : étude historique et archéologique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Caroline Durand
Direction : Jean-François Salles
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langues, histoire et civilisations des mondes anciens
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Lyon)

Résumé

FR  |  
EN

L’activité caravanière qui fit la richesse et la renommée du royaume nabatéen durant les époques hellénistique et romaine nous est essentiellement connue par quelques passages extraits des œuvres de Diodore de Sicile et de Strabon. La multiplication, depuis une vingtaine d’années, des programmes de fouilles à Pétra et sur différents sites du royaume, mais également dans les régions avoisinantes, permet aujourd’hui d’envisager un réexamen de la question du commerce nabatéen à la lumière des données archéologiques. Cette thèse se compose de six chapitres. Après un premier chapitre introductif visant à replacer la problématique dans son cadre géographique et historique, le deuxième chapitre répertorie les ressources naturelles du royaume et analyse, pour chacune d’entre elles, la possibilité d’une exploitation commerciale par les Nabatéens. Dans un troisième chapitre, en confrontant les données archéologiques aux nombreux textes littéraires grecs et latins concernant les produits orientaux importés dans le bassin méditerranéen à l’époque gréco-romaine, nous dressons un inventaire des marchandises potentiellement concernées par le commerce nabatéen. Le chapitre suivant est consacré à l’étude des monnaies et de la circulation monétaire dans le royaume. La question des échanges est ensuite appréhendée à partir du matériel archéologique : céramique, verre, métal, pierre. Le sixième chapitre, consacré aux données épigraphiques, s’attache à étudier la répartition des inscriptions nabatéennes le long des routes commerciales et à en analyser le contenu lorsque celui-ci à trait aux questions économiques. En conclusion, à partir de l’ensemble de ces données, nous proposons un réexamen des différents circuits commerciaux empruntés par les Nabatéens dans une perspective diachronique, permettant de réévaluer la place du royaume nabatéen au sein des réseaux commerciaux de l’Antiquité hellénistique et romaine.