Thèse soutenue

Fonctions exécutives et conduite automobile : étude dans le vieillissement normal et dans la maladie d'Alzheimer

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Virginie Etienne
Direction : Bernard Laurent
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neuropsychologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Lyon 2

Résumé

FR  |  
EN

L'objectif de ce travail de recherche était d'étudier d'une part comment les fonctions exécutives évoluent dans le vieillissement cognitif normal et dans le stade précoce de la maladie d'Alzheimer et d'autre part comment cette évolution peut être évaluée dans des situations de conduite. Le modèle exécutif proposé par Miyake et al. (2000) a été retenu comme cadre théorique pour l'évaluation du fonctionnement exécutif. Notre démarche expérimentale a en effet consisté en une évaluation neuropsychologique des trois composantes exécutives de flexibilité mentale, de mise à jour et d'inhibition, par le biais d'une batterie de tests. Cette évaluation a été combinée à une expérimentation sur simulateur de conduite. Nous avons mis au point quatre scénarios de conduite, qui évaluaient chacun l'une des trois composantes exécutives. Le dernier scénario était une situation naturelle de conduite avec des intersections à gauche, situation particulièrement accidentogène pour les conducteurs âgés. Les résultats indiquent que les trois composantes exécutives n'évoluent pas de manière similaire dans le vieillissement cognitif normal qui préserve pour un certain temps la capacité de flexibilité mentale. Les trois composantes exécutives sont en revanche sensibles au vieillissement pathologique. Par ailleurs, les situations de conduite mises au point sur le simulateur sont pertinentes pour l'évaluation des trois composantes exécutives en situation écologique. En définitive, ce travail offre des perspectives de recherche futures concernant l'amélioration des connaissances sur les aspects cognitifs de la conduite automobile. Ceci devrait permettre d'élargir ce champ de recherche notamment à d'autres pathologies qui touchent le fonctionnement exécutif et pour lesquelles les patients se trouvent en forte demande d'autonomie, et donc en forte demande vis-à-vis de la conduite automobile. De plus, des perspectives intéressantes sont également offertes concernant les possibilités non seulement d'évaluation, mais aussi de réadaptation de la conduite grâce à la mise au point de ce type de protocoles sur simulateur de conduite.