Thèse soutenue

Etude du mécanisme d'action et de la régulation de la production de la microcine L

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Natacha Morin
Direction : Sophie Sablé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Microbiologie
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : La Rochelle

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Malgré la découverte des antibiotiques au début du XXème siècle, une des priorités actuelles en santé publique est de combattre des agents pathogènes pour l'Homme et l'animal. Parmi les peptides antimicrobiens, les microcines, grâce à leur structure originale, représenteraient une alternative intéressante. Ces travaux concernent le mode d'action et la régulation de la production d'une microcine découverte au laboratoire, la microcine L. Nous avons ainsi caractérisé les intermédiaires moléculaires nécessaires à l'importation de la Mcc L dans les bactéries sensibles. Ils comprennent le récepteur de sidérophores Cir, au niveau de la membrane externe, ainsi qu'un système d'internalisation périplasmique nécessitant la force proton motrice et le complexe de transport TonB-ExbB/TolQ-ExbD/ExbD. La protéine TonB semblerait avoir un rôle supplémentaire dans l'activité de la Mcc L. Le potentiel membranaire a été identifié comme une cible de la Mcc L, mais sa dissipation ne serait pas son action première. La Mcc L agirait également sur le peptidoglycane. Ensuite, nous avons identifié deux zones promotrices pour l'expression du gène de structure de la Mcc L (mclC) : l'une directement en amont du gène mclC et l'autre en amont du gène d'immunité mcll, permettant un fonctionnement en opéron de mcll et mclC. La production de la Mcc L s'est révélée régulée par la protéine répressive Fur, et donc par la concentration en fer du milieu, au niveau d'une boîte Fur en amont des deux promoteurs. De plus, une seconde régulation semble possible et laisse envisager l'existence d'une séquence activatrice de transcription proche de la boîte Fur et restant encore à déterminer.