Thèse soutenue

Correlations entre les paramètres biomecaniques du rachis et les indices cliniques pour l’analyse quantitative des pathologies du rachis lombaire et de leur traitement chirurgical

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sabina Marcovschi Champain
Direction : Wafa SkalliChristian Mazel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biomécanique
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris, ENSAM

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Notre siècle est marqué par une incidence annuelle importante et grandissante des pathologies (surtout dégénératives) à l’origine de lomboradiculalgies invalidantes, ainsi que de leur traitement chirurgical qui, malgré une vraie explosion de méthodes et implants dédiés, ne parvient pas toujours à améliorer les symptômes et permettre au patient de reprendre une vie personnelle et professionnelle normale. L’objectif de ce travail de thèse, en partenariat entre le Laboratoire de Biomécanique, l’Agence Nationale pour la Recherche et la Technologie(ANRT), la société Eurosurgical/SpineNetwork et six centres cliniques partenaires, a été l’analyse des corrélations entre les paramètres biomécaniques du rachis, le résultat clinique et fonctionnel d’un traitement chirurgical, l’état général du patient et sa qualité de vie, afin de mieux comprendre les causes biomécaniques de la réussite ou de l’échec des traitements chirurgicaux sur le rachis lombaire et d’identifier les possibles facteurs clé. Après une analyse bibliographique approfondie pour évaluer l’existant, nous avons mis en place une collecte multicentrique de données (principalement rétrospective) et une méthodologie d’analyse quantitative, appuyée sur un logiciel permettant le calcul de paramètres biomécaniques à partir d’examens radiologiques (que nous avons tout d’abord validé). Ceci a permis, pour les 319 dossiers sélectionnés, une analyse de données in extenso à la fois clinique et biomécanique, qui met en parallèle le résultat clinique et la configuration du patient au cours de son suivi, soulignant les facteurs qui influencent le résultat et les paramètres biomécaniques permettant de les caractériser. Ainsi, un certain nombre de paramètres vertébraux a pu être relié à la détection précoce des complications (dégradation des étages adjacents, subsidence, perte de correction) et les résultats cliniques favorables ont été associés à certaines valeurs des paramètres rachidiens et pelviens, décrivant une géométrie rachidienne normale et équilibrée. De plus, l’analyse biomécanique quantitative à partir de radiographies de rachis permet de s’assurer de la correction obtenue et de sa stabilité dans le temps, de la configuration normale, associée à un équilibre économique du patient, ainsi que de la normalité de la cinématique des étages traités ou adjacents. Ces éléments peuvent compléter l’examen clinique et enrichir les indices dont le clinicien dispose, concernant le pronostique d’un traitement choisi, qu’il soit bon ou marqué par un risque de récidive ou de complication, modifiant et appuyant ainsi la prise en charge du patient.