Thèse soutenue

« Wuli-Nous » : personne collective et nombre en coréen

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphane Couralet
Direction : Irène Tamba
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse décrit le fonctionnement et les valeurs de WULf-NOUS en coréen à partir d'un corpus de plus de 30000 occurrences. Elle isole deux patrons syntaxiques productifs: le GY et le GN. Dans le GY, les valeurs de WULf sont spécifiées par des indices qui renseignent sur le nombre des actants du procès décrit tandis que dans le GN, elles dépendent du sémantisme du nom auquel WULf se lie dans trois formats syntaxiques : 1) par l'intermédiaire d'une particule de "génitif' (WULluy N) où s'exprime une relation personnalisée avec le locuteur ; 2) par un blanc typographique (WULf N) qui traduit l'inclusion du locuteur dans un micro-groupe indiqué par le N ; 3) par une soudure (WULIN) qui définit l'appartenance nationale, du locuteur. Cette étude articule les deux problématiques du nombre et de l’identité autour de celle de personne collective et montre que l'emploi fréquent de WULI-NOUS répond à une stratégie énonciative d'autodésignation du locuteur par inclusion dans un groupe