Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Joel Austin Windle
Direction : Marie Duru-Bellat
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie de l'éducation
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Dijon en cotutelle avec University of Melbourne
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de recherche sur l'éducation : sociologie et économie de l'éducation (IREDU) (Dijon)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Marie Duru-Bellat, Françoise Lorcerie, David Beckett, Richard Teese

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse examine, au niveau lycée, la contribution de l’origine ethnique aux expériences scolaires d’élèves désavantagés (N=927). Elle a pour objectif d’étudier les rapports entre inégalité sociale, expérience scolaire, et structure institutionnelle. Afin d’enquêter sur le rôle de l’identification ethnique et sa relation aux facteurs institutionnels, une analyse comparative a été menée dans deux pays. L’étude du cas des élèves d’origine turque en France et en Australie indique que les influences de l’ethnicité sont transformées d’un contexte à l’autre par des structures pédagogiques distinctives. En France, les filières et les jugements académiques sévères en réduisent l’estime de soi, en créant de l’aliénation et de la distance sociale entre élève et professeur. En Australie, au contraire, le différemment de la sélection et du jugement permet, de façon temporaire, une atmosphère plus conviviale en cours, mais ne réussit pas à assurer le succès académique des élèves. Les efforts des deux systèmes dans les sites périphériques constituent des logiques d’intégration marginales qui permettent l’exclusion de l’intérieure. Les efforts des élèves pour donner un sens à la vie scolaire à travers des cultures de pairs qui se ressemblent dans les deux contextes font partie des stratégies d’intégration marginale. Les élèves d’origine immigrée semblent particulièrement concernés par ces logiques et stratégies, qui renforcent leur position subordonnée dans le système. L’étude identifie alors les difficultés auxquelles sont confrontés les deux systèmes comme résultant de caractéristiques structurelles.