Thèse soutenue

Caractérisation du toucher des surfaces polymères, essais de corrélation entre analyse sensorielle : Mise au point d'un matériau à toucher "soft"

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Noura Sabiri
Direction : Josiane Villoutreix
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences des matériaux
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Paris, CNAM

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Aux différents cirtères tels que durabilité et confort, toujours pris en compte pour l'achat d'un véhicule, viennent maintenant s'ajouter des critères dedimensions sensorielles comme l'odorat et le toucher. C'est sur l'évlauation de ce dernier cirtère qu'a porté notre étude. Les matières plastiques étant largement utilisées dans l'habitacle automomobile, c'est à leur toucher quue nous nous intéressons particulièrement. Actuellement, seule l'analyse sensorielle permet de carctériser le toucher, mais cette analyse est particulièrement difficile à mettre en oeuvre. C'est pourquoi, nous essayons d'évaluer le toucher à l'aide de mesures physiques adaptées telles que des essais de frottement et de rugosité. La première partie de ce travail consiste tout d'abord à s'assurer de la fiabilité des résultats de l'analyse sensorielle en se basabt sur des critères précis (répétabilité, cohérence, finesse d'analyse), Nous déterminons ensuite le coefficient de frottement et la rugisité de surface d'échantillons variés. Cette étude est précédée par une démarche statistique ayant pour but d'étudier la fiabilité de processus de mesure. Puis, nous essayons d'établir une corrélation entre les résultats de l'analyse sensorielle pour les descripteurs "Glissant" et "Râpeux" et les résultats de mesures physiques associées. Dans la deuxième partie, nous présentons une étude sur l'amélioration du toucher des matériaux à bas de polypropylène utilisés dabs les piéces d'intérieur automobile. L'objectif est ici d'obtenir un matériau à toucher "soft" pour remplacer des pièces revêtues de peinture "soft", tout en gardant les propriétés mécaniques exigées par le cahier des charges