Thèse soutenue

Le rôle du régisseur et de la régie dans les médiations de production d'oeuvres d'art contemporain

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Ivan Clouteau
Direction : Daniel Jacobi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information
Date : Soutenance en 2008
Etablissement(s) : Avignon

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur un acteur méconnu des médiations de production de l’art contemporain : le régisseur. Les pratiques contemporaines ont profondément renouvelé la place de la matérialité dans les œuvres. Celle-ci ne garantit plus ni le statut artistique de l’œuvre, ni sa pérennisation en tant qu’œuvre. Le procès de création des œuvres a été largement transformé. L’artiste devient bien souvent un concepteur. La marge entre l’idée de l’œuvre et sa manifestation ouvre un espace dans lequel émergent de nouvelles activités professionnelles. Certaines œuvres n’existent en dehors de leur exposition que sous la forme de certificat ou de descriptif, employé par l’expositeur pour réaliser ou activer, l’œuvre. Ce glissement des œuvres implique la présence de médiations susceptibles de permettre la production, l’exposition ou la réitération, parmi lesquelles la régie a un rôle central. La thèse s’appuie sur une analyse sociologique des régisseurs en France en décrivant la manière dont s’articulent les différentes fonctions du régisseur et la manière dont se construit actuellement son identité professionnelle. Les régisseurs mènent deux missions de front : l’une, vers l’exposition-événement de la structure qui les emploie, une autre, vers l’œuvre d’art. Les habitudes attachées à la longue histoire de l’exposition et de l’œuvre occultent encore largement cet acteur qui nous permet pourtant de comprendre les logiques en présence. Le régisseur apparaît à la fois comme un médiateur invisible et décisif et comme symptôme de la superposition entre l’espace qui adhère à l’œuvre et l’espace d’exhibition