Thèse soutenue

Le comportement maternel et la reconnaissance du jeune chez les ovins : structures cérébrales et processus mnésiques impliqués

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gaëlle Perrin
Direction : Frédéric Lévy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Tours

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L’objectif de ce travail est d’explorer les structures cérébrales qui participent à la mise en place et au maintien du comportement maternel ainsi que de la sélectivité et de caractériser les mécanismes de rétention de cette sélectivité (consolidation et reconsolidation). Nous avons montré l’implication de l’aire préoptique médiane et dans une moindre mesure celle du noyau du lit de la strie terminale dans le comportement maternel, ainsi que celle des noyaux cortical et médian de l’amygdale dans l’établissement de la sélectivité. Nous avons également mis en évidence l’existence d’un processus de reconsolidation, mais pas de consolidation, de la mémoire des caractéristiques sensorielles de l’agneau dépendant de la synthèse de protéines. En conclusion, nos travaux ont mis en évidence que le comportement maternel et la sélectivité sont contrôlés par des réseaux neuronaux bien distincts. Nous avons également montré pour la première fois qu’une mémoire sociale peut être reconsolidée