Thèse soutenue

Croyances religieuses Agni et salut en Jésus-Christ

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Kouassi Pierre Togba
Direction : François Boespflug
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Théologie systématique. Christologie
Date : Soutenance en 2007
Etablissement(s) : Université Marc Bloch (Strasbourg) (1971-2008)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Marc Bloch. Faculté de théologie catholique (Strasbourg1970-2008)

Résumé

FR  |  
EN

Etant le destinataire de tout discours théologique, l'homme, cet être situé, répond depuis son milieu de vie à la révélation divine. Et ce quelque part reste sa culture à l'intérieur de ses croyances. C'est pourquoi nous estimons utile de penser une relation entre foi et culture en pays agni de Côte d'Ivoire. En effet, l'Agni ne peut se faire contemporain du Christ qu'en se réappropriant réellement la richesse de la révélation divine avec la richesse de son génie culturel. Sa foi devient alors la traduction renouvelée des mystères divins dans les langages, gestes, symboles, légendes et contes de sa sphère culturelle. Et il nous semble urgent et important que la théologie de la vie comme discours théologique inculturé s'ancre dans les aspirations, les interrogations et les espoirs vitaux de l'environnement sociologique et économique des Agni. Un regard rétrospectif sur la religion traditionnelle des Agni permet évidemment de découvrir les valeurs de cette réalité, susceptibles de les aider à vivre leur foi en Jésus-Christ sans toutefois trahir ni leur patrimoine culturel et leurs croyances ni la tradition chrétienne. En clair, c'est là une pédagogie pour la lecture de la tradition agni et les croyances religieuses de ce peuple comme une mémoire vigilante, comme un élan créateur. Ce dialogue porte également sur un engagement d'ensemble pour les questions essentielles, celles qui touchent l'humanité tout entière. La réussite d'une telle entreprise implique absolument le respect de l'autre dans son altérité et la fidélité à sa propre tradition religieuse. Il devient vital, pour les Agni chrétiens de retrouver les raisons d'espérer, et partant de refuser la fatalité et le désespoir. Une lecture rigoureuse du mystère de la mort-résurrection du Christ à partir de 1 Co 15, 1-58 ne se fera pas en amont des impératifs et des défis du moment.